ARCHIVES OF THE BALKAN MEDICAL UNION

Bare metal stents size: correlations with coronary stent restenosis

103 views

Introduction: L’utilisation de stents coronariens dans le traitement interventionnel de la cardiopathie ischémique a diminué l’incidence des complications post-procédurales par rapport à l’angioplastie classique à ballonnet. La connaissance des facteurs techniques associés au risque subséquent de récidive angiographique peut guider la stratégie de sélection des patients et le type de stent à implanter.

Méthodologie: Le but de cette étude est d’identifier les caractéristiques techniques des stents «en métal nu» en alliage de chrome cobalt ou en acier inoxydable qui sont associés à un risque plus élevé de resténose au cours de la première année suivant l’implantation. Un nombre total de 808 segments de stent coronaire ont été analysés angiographiquement, 472 (58,42%) d’entre eux présentant des critères d’imagerie de resténose. On a étudié la relation entre la taille des stents implantés (diamètre longueur de la combinaison) et la présence de resténose à l’angiographie témoin. Résultats: Les résultats de l’étude montrent que l’utilisation d’endoprothèses ayant un diamètre Ė2,5 mm et une longueur de 15-28 mm, ou des petits diamètre (Ė2,5 mm), un diamètre moyen (2,5 à 3,25 mm) et une longue longueur (> 28 mm) Sont significativement associés à une resténose après stent (p <0,001).

Conclusions: La diminution du diamètre du stent implanté ou l’augmentation de la longueur du matériau métallique au niveau de la paroi vasculaire est associée à un risque plus élevé de récidive clinique et imagiologique. Le suivi clinique de ces patients doit être plus fréquent.

Full text sources

Share.

Leave A Reply