ARCHIVES OF THE BALKAN MEDICAL UNION

Hemostasis in patients with cirrhosis: a hazardous balance

45 views

La cirrhose du foie est une maladie chronique avec des causes multiples et une mortalité accrue. Les hépatocytes sont le site de synthèse de tous les facteurs de coagulation et de leurs inhibiteurs et c’est la raison pour laquelle les patients atteints de cirrhose ont une variété d’anomalies hémostatiques, ce qui entraîne une hémostase « rééquilibrée ». Les valeurs d’INR spontanément élevées chez les patients atteints de cirrhose ont conduit à la théorie de « l’autoanticoagulation » et à l’idée que ces patients pourraient ne pas bénéficier des thérapies antithromboemboliques. En fait, les patients atteints d’une maladie hépatique sévère ne devraient pas être considérés comme auto-anticoagulés. Les tests de coagulation standard n’évaluent pas les changements prothrombotiques et fibrinolytiques. En cas de chirurgie orthopédique, d’immobilisation et de résection hépatique, le risque de thrombembolisme veineux est élevé. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) semblent relativement sûres pour les patients atteints de cirrhose du foie. S’il y a un risque élevé de saignement, avec des contre-indications au traitement antithrombotique, des bas de compression gradués ou une compression pneumatique intermittente sont recommandés. L’utilisation de nouveaux agents antithrombotiques, tels que les inhibiteurs directs du facteur Xa (rivaroxaban et apixaban) nécessitera une évaluation minutieuse, car ces agents sont métabolisés dans le foie et peuvent augmenter le risque de complications hémorragiques. Mots clés: cirrhose, hémostase, facteurs de coagulation.

Full text sources
Share.

About Author

Denisa Bucur, Daniel Berceanu, Camelia C. Diaconu et Mihaela Adela Iancu

Leave A Reply