ARCHIVES OF THE BALKAN MEDICAL UNION

Les modifications en chaîne des cytokines chez les patients atteints d’arthrite rhumatoïde par rapport au polymorphisme du gène eNOST-786C

43 views

RÉSUMÉ

Introduction. L’arthrite rhumatoïde (AR) est une pa- thologie multifactorielle impliquant des facteurs génétiques. L’objectif de notre étude est d’évaluer les allèles et les génotypes des fréquences du polymorphisme du gène eNOS T-786C (rs 2070744) chez les patients at- teints de AR et leur association avec la gravité de l’AR et les changements de profil de cytokine.

Méthodes. Le polymorphisme du gène eNOS T-786C a été analysé par la réaction en chaîne par polymérase chez 60 patients atteints de AR et 20 sujets en bonne santé. Le niveau des cytokines (interleukines -6, -10, -12 et -18) en pg/ml est détecté dans le plasma sanguin par la méthode Immuno-enzymatique.

Résultats. L’allèle T sauvage domine l’allèle C mutant dans la population de 30% (P < 0.001). La fréquence relative des patients avec une production élevée d’IL- 12, IL-6 et une diminution de la production d’IL-10 prédomine parmi les porteurs de génotypes CT et CC (P < 0.05). Les concentrations plasmatiques de cytokines pro-inflammatoires (IL-12, IL-18, IL-6) chez les patients atteints de AR étaient 1.96 à 4.63 fois plus élevées que dans le groupe témoin (P ≤ 0,049) et l’IL-10 anti-inflammatoire était plus faible 1.68-2.73 fois (P ≤ 0.01). De plus, la teneur plasmatique en IL-12 et IL-6 dans les porteurs de génotype CC était plus élevée que dans les vecteurs des génotypes TT et TC (P < 0.05). Le déséquilibre de la réponse immunitaire chez les patients atteints de AR est caractérisé par une activation de l’immunité Thl cellulaire et une activité insuffisante de Th2 humorale stipulée par une produc- tion excessive d’IL-12, IL-18 et IL-6 dans des porteurs de génotype CC et une teneur plus faible en IL-10,ce qui indique la présence d’un processus inflammatoire aigu, une activité élevée de protection immunitaire anti-infectieuse non spécifique et une réactivité corpo- relle générale faible/ insuffisante.

Conclusions. Les génotypes du gène eNOS analysé ne sont pas des facteurs de risque supplémentaires de changements de la production de cytokines chez les patients atteints de AR.

Mots-clés: gène eNOS (rs2070744), arthrite rhuma- toïde, cytokine.

Abréviations:

eNOS – oxyde nitrique synthase endothéliale IL – interleukine

NO – oxyde nitrique

AR – arthrite rhumatoïde

TNF-a – facteur de nécrose tumorale alpha

Full text sources

Share.

About Author

Larysa Petrivna Sydorchuk, Olga Petrivna Bukach, Olexandr Ivanovych Fediv, Andrii Ruslanovych Sydorchuk, Oksana Anatoliivna Petrynych, Tetyana Vasilyvna Kazantceva, Larysa Vasilyvna Melnychuk, Liviya Vasilyvna Nikyfor, Marianna Mykolayivna Semianiv, Yulia Vasilyvna Repchuk, Michael Ivanovich Sheremet, Ruslan Igorovych Sydorchuk, Yulia Mykolayivna Yarynych, Oksana Mykolayivna Korovenkova et Vasil Vasilevich Boyko

Comments are closed.