ARCHIVES OF THE BALKAN MEDICAL UNION

Research of prognostic markers of proliferation and apoptosis in patients with nodular goiters combined with autoimmune thyroiditis

43 views

Contexte: A base des résultats d’une étude histologique du tissu GT éliminé, on a trouvé GNTAI dans 10, 4% des patients (1,2). Dans le même temps, ce sont des processus de métaplasie de l’épithélium thyroïdien et de l’hyperplasie des tissus lymphoïdes ce que, sans aucun doute, peut être considérée comme une condition précancéreuse facultative (3-8). L’option quand les examens cytomorphologiques et immunocytochimiques sont effectués séquentiellement, en utilisant le même frottis d’un matériel de ponction est optimale pour ECP (9).

Méthodes: Nous avons réalisé une étude immunohistochimique au moyen d’anticorps monoclonaux dirigés contre les antigènes Fas, FasL, Bcl-2, P53 et Ki67 en utilisant le matériel de ponction TG.

Résultats: Les résultats ont montré le degré d’activité proliférative dans le tissu thyroïdien dans GNTAI. Nous avons trouvé une activité proliférative élevée du tissu lymphoïde, une activité proliférative modérée des cellules épithéliales de la thyroïde dans la zone d’infiltration lymphoïde et une autre faible – au-delà de cette dernière.

Conclusions: L’expression prononcée de Fas et FasL sur les cellules épithéliales thyroïdiennes dans la zone d’infiltration lymphoïde indique indirectement que le GNTAI provoque l’apoptose des cellules épithéliales thyréidiennes due à l’immunité. L’augmentation du nombre de cellules immunoréactives exprimant Ki67 dans la zone d’infiltration lymphoïde et la destruction des cellules épithéliales thyroïdiennes, indiquent la régénération épithéliale folliculaire comme réponse d’adaptation compensatrice de l’organe. Une expression bsl-2 prononcée dans les lymphocytes empêche les cellules de pénétrer l’apoptose et prolonge le temps de survie cellulaire. Il y avait une forte expression de la protéine p53 dans les noyaux des cellules épithéliales de la thyroïde et du luminaire folliculaire, ce qui s’explique par des mutations dans le gène p53, permettant aux cellules de trouver une tolérance à l’action apoptotique des effecteurs du système immunitaire.

Abréviations: GNTAI – goître nodulaire combiné à une thyroïdite auto-immune, GT – glande thyroïde, ECP – examen cytologique préopératoire.
Mots clés: goître nodulaire combiné à thyroïdite auto-immune, biopsie à l’aiguille, apoptose, prolifération, glande thyroïde

Full text sources

Share.

About Author

A.D. Bedenyuk, L.P. Sydorchuk, M.I. Sheremet et V.O. Shidlovskyi

Leave A Reply