ARCHIVES OF THE BALKAN MEDICAL UNION

Stress-related hypogonadotrophic hypogonadism and alopecia universalis in a young woman

53 views

Hypogonadisme hypogonadotrophique lié au stress et Alopecia Universalis chez une jeune femme Introduction: Alopecia Universalis est une forme sévère de la pelade, de pathogenèse exacte inconnue, considérée souvent comme auto-immune. L’hypogonadisme hypogonadotrophique peut survenir dans un certain nombre de conditions, y compris les syndromes auto-immuns. Rapport de cas: Nous présentons le cas d’une jeune femme qui s’est présentée avec une aménorrhée secondaire et une alopécie universalis, les deux apparues dans la première année après un événement stressant significatif. L’histoire personnelle et familiale étaient claires, il n’y avait aucune anomalie à l’examen clinique à part l’alopécie complète. L’examen de laboratoire a mis le diagnostic d’hypogonadisme hypogonadotrophique et a exclu l’hyperprolactinémie, l’hyperandrogénie, l’insuffisance surrénalienne, l’hypothyroïdie. Pendant un suivi de 8 ans, l’alopécie n’a montré aucun signe de rémission, mais après 6-7 ans, l’hypogonadisme s’est complètement remis et la patiente a repris les règles normales. Le diagnostic final a été l’aménorrhée hypothalamique induite par le stress associée à alopecia universalis d’origine inconnue. Conclusion: l’hypogonadisme hypogonadotrophique peut survenir en association avec alopecia universalis et les deux peuvent se déclencher par un stress sévère. Les cas affectés doivent être strictement surveillés pour des conditions auto-immunes associées et un suivi à long terme est d’habitude nécessaire. Pendant le suivi prolongé l’hypogonadisme peut se remettre spontanément

Full text sources
Share.

About Author

admin

Leave A Reply