ARCHIVES OF THE BALKAN MEDICAL UNION

The relationship between chemoradiotherapy and the “sphincter saving” rate in the current treatment of rectal cancer

63 views

La relation entre la chmio-radio-thérapie et le taux de préservation du sphincter dans le traitement courant du cancer rectal Introduction: Le cancer du rectum est un problème important de santé publique aux implications majeures dans le domaines économique et social, dont le traitement de oncologique, celui chirurgical, mais aussi celui médical, implique des changements constants et des améliorations, qui ont pour objectif la préservation de la qualité de vie dans les conditions optimales d’oncologie. Dans le traitement complex de l’oncologie et le traitement chirurgical de n’importe quel type de cancer, la préservation de l’organe représente un succès thérapeutique. Pour les patients ayant un néoplasme rectal bas il est évident que la résection antérieure avec la préservation du sphincter (PS), lorsque c’est possible, attribue la plupart du temps une meilleure qualité de vie, avec une morbidité réduiteque dans le cas de la résection secondaire abdominopérinéale et sans compromettre le résultat de l’oncologie. Matériel et méthode: Pour réaliser cette analyse, la documentation a été révisée et les articles publiés entre les années 2005-2015 qui sont pertinents à la question en discussion, ont été étudiés. Résultat de recherche: Il y a des études encourageants en ce qui concerne l’obtention de meilleurst aux de PS, selon le protocole d’irradiation préopératoire utilisé: courteou longue durée, avec ou sans chimiothérapie, avec un intervalle post thérapeutique court long jusqu’au moment opérateur. Le rôle de la radiothérapie périopératoire dans le traitement du cancer rectal résécable est évident en ce qui concerne la diminution des récidives locales, par rapport aux résections chirurgicales radicales sans irradiation. L’ajout de la radiothérapie a eu pour conséquence une amélioration significative du contrôle local, une réduction de la toxicité, mais sans réduire la mortalité globale et sans augmenter le nombre de résections avec le PS.

Conclusions: Le traitement du cancer du rectum nécessite une gestion multidisciplinaire continue, permettant d’ajuster en permanence une multitude de stratégies thérapeutiques pour chaque cas en particulier. La thérapie néoadjuvante est un élément indispensable dans l’algorithme de traitement et l’amélioration du résultat oncologique doit être le principal objectif. Dans certaines conditions celle – ci peut faciliter la résection avec le PS. Des études supplémentaires sont nécessaires pour évaluer le rôle de la radiochimiothérapie (RCT) dans « chirurgie de préservation du sphincter », dans le traitement chirurgical du cancer du rectum. Mots clés: cancer du rectum, la préservation du sphincter (PS), excision totale du mésorectum (ETM), radiochimiothérapie (RCT), récidive locale, curiethérapie

Full text sources

Share.

About Author

Leave A Reply