ISSN ONLINE: 2558-815X
ISSN PRINT: 1584-9244
ISSN-L: 1584-9244

Association of A313G polymorphism of GSTP1 gene with biochemical blood parameters in patients with nonalcoholic fatty liver disease

344 views

Association entre le polymorphisme A313G du gène GSTP1 et les paramètres biochimiques sanguins chez les patients avec stèatose hèpatique non alcoolique

L’introduction: L’un des principaux gènes impliqués dans la pathogenèse des maladies chroniques du foie, y compris la stéatose non alcoolique hépatique sont des gènes codant la synthèse de glutathion-S-transférases.
L’objectif de notre étude est d’enquêter sur un lien possible entre polymorphisme A313G du gène GSTP1 et les paramètres biochimiques sanguins chez les patients avec de la possédant la stéatose non alcoolique hépatique. Matériaux et Méthodes: On a étudié le Polymorphisme du gène de la GSTP1 (A313G) chez les 64 patients malades de stéatose non alcoolique hépatique et de 20 individus sains (groupe de contrôle). La gamme de paramètres biochimiques sanguins concernés inclus: bilirubine totale et ses fractions, cholestérol, triglycérides, acide urique, protéines totales et de l’albumine, de l’urée, la créatinine, l’activité enzymatique du plasma.

Résultats: G-allèle de gène GSTP1 a été observée 2,47 fois plus fréquemment (OR = 2,47, IC = 1,01-6,03, p <0,05) chez les patients observés par rapport aux individus sains. Le niveau de bilirubine total dans le sang des patients de génotype GG-est à 19,7% (p = 0,03) et de 36,9% (p = 0,04) plus élevé par rapport à un génotype AA-AG-porteuses et génotypiques respectivement. La présence de G-allèle a été associée à une augmentation de l’activité d’alanine aminotransferase, ce qui était significativement plus élevé chez les patients observés et AG-GG-porteuses génotypes par rapport aux patients avec le génotype AA à 60,7% (p = 0,03) et 51,0 % (p = 0,04), respectivement.

Conclusions: Fréquence de G-allèle du gène GSTP1 était 2,47 fois (OR = 2,47, IC = 1,01-6,03, p <0,05) plus élevée chez les patients avec de la stéatose non alcoolique hépatique par rapport aux individus sains. Présence de G-allèle a été associée à une augmentation de concentration de la bilirubine totale et l’activité plus élevée du syndrome cytolytique chez les patients observés.

Full text sources

Share.

Leave A Reply