ISSN ONLINE: 2558-815X
ISSN PRINT: 1584-9244
ISSN-L: 1584-9244

Leptin is associated with anxiety in women within a wide range of weight

261 views

La leptine est associée à l’anxiété chez les femmes, au sein d’une population qui se répartie sur une large gamme de poids Contexte: L’effet des hormones périphériques comme la leptine et la ghréline sur l’humeur et l’anxiété chez l’homme est encore controversé. Propos: Le but de notre étude était d’examiner la relation entre la leptine, la ghréline et la sévérité des symptômes psychopathologiques d’anxiété et de dépression chez des patientes à large sprectre du poids corporel dont la population se répartie sur un large spectre de poids corporel. Conception des études: Etude croisée. Méthodes: Un groupe de 60 patientes dans l’ensemble du spectre de poids corporel et 20 sujets en bonne santé de même âge et même sexe subissaient un examen clinique. Analyses de bio impédance, analyses sur l’échelle d’anxiété et de dépression de Hamilton, mesures hormonales de leptine et ghréline, cortisol urinaire sur 24 heures et évaluations statistiques ont été menées. Résultats: Dans le groupe des patientes, un sous-groupe de 22 femmes a perdu du poids (IMC kg m2 16,94+-3,4). Un sousgroupe de 38 femmes a pris du poids (IMC kg m2 31,54+-6,5). Ces dernières avaient des scores d’anxiété (14,5+-5,3), de dépression (10,37+-4,1), un niveau de leptine (101,06 +-39,7 ng ml) considérablement plus élevé (que la moyenne) et un niveau de ghréline (161,48+-58 pg ml) et de cortisol (78,63+-47,6 nmol 24h) plus bas que le groupe des patientes avec la perte de poids et le groupe témoin. Dans l’ensemble du groupe, il y avait une faible corrélation négative entre la ghréline et les scores d’anxiété et de dépression (p < 0,05; r ≈ – 0,25). La ghréline est devenue insignifiante après correction pour la masse grasse. La corrélation partielle entre la leptine et les scores d’anxiété, contrôlée pour la masse grasse %, était statistiquement significative (p < 0,05, r = 0,28). Conclusion: Nous avons découvert que les femmes avec des indices d’anxiété plus élevée avaient un niveau de leptine plus élevé, indépendamment de la masse grasse. Le rôle de la ghréline dans la dépression et l’anxiété doit être encore élucidé. Mots clés: Leptine, Ghréline, Anxiété, Dépression

Full text sources
Share.

Leave A Reply