ISSN ONLINE: 2558-815X
ISSN PRINT: 1584-9244
ISSN-L: 1584-9244

La première édition des “Rencontres Internationales de la Chirurgie Francophone”

228 views

ʺLe chirurgien parle une langue universelleʺ – Antoine de Saint-Exupéry

L’Académie Nationale de Chirurgie de France est la plus ancienne institution chirurgicale française. Elle développe des relations avec un grand nombre de sociétés spécialisées et a pour ancêtre l’Académie Royale de Chirurgie créée en 1731 par Georges Mareschal, premier chirurgien de Louis XV et par François La Peyronie, successeur de Mareschal.
Le rôle de l’Académie Nationale de Chirurgie est représenté par la grande responsabilité morale en tout ce qui concerne la chirurgie, étant un gardien de son histoire, le témoin de son évolution et le garant de son éthique. L’évaluation prudente et rigoureuse du développement des aspects techniques de l’art chirurgical et de leurs changements, la définition des bonnes pratiques chirurgicales : références, recommandations, stratégies, le contrôle des conditions de l’exercice spécifique de la chirurgie et l’appréciation de la formation et du recrutement des chirurgiens représentent ses objectifs primordiaux.
L’Académie Nationale de Chirurgie de France regroupe des chirurgiens exerçant dans toutes les spécialités chirurgicales et selon tous les modes d’exercice. Ainsi, par sa transversalité, elle est un partenaire régulier de nombreuses organisations du domaine de la santé qui sollicitent ses avis et ses conseils.
La chirurgie viscérale a été bouleversée par l’avènement de la chirurgie à ventre fermé à l’aide de la vidéo en 1987, dite coelioscopique ou laparoscopique, selon qu’on se réfère à la cavité abdominale (coelio en grec) ou à la paroi abdominale (laparo en latin). Ce sont deux éminents français, membres de l’Académie Nationale de Chirurgie, qui sont à l’origine de cette innovation essentielle, Philippe Mouret et François Dubois. À telle enseigne que les Américains l’ont baptisée la seconde “French Révolution”.
Cette “chirurgie vidéo-assistée” s’est étendue progressivement à la plupart des spécialités chirurgicales avant de bénéficier maintenant de la réalité augmentée. Cette chirurgie moins agressive, moins douloureuse, autorisant des sorties plus précoces de l’institution hospitalière, est rapidement devenue l’exemple typique et démonstrative de la “chirurgie mini-invasive”.
Ayant accédé à sa maturité, elle devient un des fondements de la chirurgie viscérale ambulatoire et de la réadaptation rapide après chirurgie majeure. Des progrès ont ainsi pu être enregistrés en chirurgie de la paroi abdominale, des cancers abdominaux métastatiques, avec un bénéfice remarquable dans certaines carcinoses péritonéales et dans la stratégie de la prise en charge des urgences abdominales.
Le 5 et 6 novembre 2021, l’Académie Nationale de Chirurgie de France a organisé à Paris la première édition des ʺRencontres Internationales de la Chirurgie Francophoneʺ 2021, sous le patronage du président de la République Française, Mr. Emmanuel Macron, en présence du ministre de la Santé, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le secrétaire d’état du Ministère des Affaires Étrangères pour l’Europe et les pays francophones, le président de l’Académie Nationale de Médecine de France et le président de l’Académie des Sciences Morales et Politiques.
Les deux journées de congres ont réuni 82 communications des chirurgiens de 64 pays. La Roumanie a été représenté par le Prof. Dr. Adrian Cotîrleţ, chirurgien et directeur de lʾHôpital dʾUrgences de Moineşti. La communication ʺLes débuts et l’expérience acquise avec la coelio-chirurgie à lʾHôpital dʾUrgences de Moineşti, Roumanie (1995-2020)ʺ auteurs Adrian Cotîrleţ, Laura Gavril, Eduard Popa, Marius Nedelcu, a été présenté dans la session ʺRetours d’expériences: des pratiques et des territoiresʺ, ayant comme but la présentation du développement d’un hôpital non universitaire à l’aide d’une technique chirurgicale innovante pendant vingt ans. En effet, la première cholécystectomie par coelioscopie dans un hôpital non universitaire en Roumanie a été faite à Moineşti le 14 juillet 1995 par le Dr. Cotîrleţ, avec les chirurgiens Prof. Dr. Eugen Târcoveanu et Dr. Costel Bradea et les anesthésistes Prof. Dr. Ioana Grigoraş et Dr. Eugen Tincu.
Bien que les difficultés techniques dues à l’équipement et aux instruments soient importantes, grâce aux efforts soutenus de l’équipe de chirurgiens et anesthésistes, la chirurgie mini-invasive a évolué à partir de 8 interventions pendant la première année. Pendant les vingt ans de développement, un nombre total de 12952 interventions coelioscopiques ont été effectués à Moineşti, parmi lesquelles 1837 interventions en urgence (14.2%). La première cholécystectomie laparoscopique en 1995 a été le début d’une belle collaboration avec des chirurgiens des universités de Roumanie et de l’étranger. L’intérêt continu pour la formation du personnel de l’hôpital mais également régional se manifeste chaque année par l’organisation des ʺJournées Médicales de l’Hôpital d’Urgences de Moineştiʺ. En 2021 la 16ème édition s’est déroulée avec grand succès.
La première édition des ʺRencontres Internationales de la Chirurgie Francophoneʺ a donné l’opportunité à des nouveaux rencontres avec les chirurgiens participants des pays de l’Union Européenne, des États Unis, Chine, Japon et Afrique du Nord. Le Prof. Philippe Marre, le président de l’Académie Nationale de Chirurgie de France, le Prof. Jacques Marescaux, le président de lʾInstitut Européen de Chirurgie Laparoscopique de Strasbourg, le premier chirurgien qui a fait une cholécystectomie laparoscopique transatlantique, ayant formé plusieurs chirurgiens de l’équipe de Moineşti à Strasbourg, se sont intéressés de l’évolution de la chirurgie coelioscopique dans lʾHôpital dʾUrgences de Moineşti. L’appréciation des performances et du travail de l’équipe roumaine par les participants de 64 pays a été la meilleure opportunité de former de nouvelles relations et amitiés médicales et s’y investir dans de nouveaux projets pour la chirurgie franco-roumaine.

Full text sources

Share.

Comments are closed.