ISSN ONLINE: 2558-815X
ISSN PRINT: 1584-9244
ISSN-L: 1584-9244

Comorbidities of hypertensive patients: are there differences between men and women?

360 views

Introduction: L’hypertension artérielle est un problème de santé mondial. Une meilleure compréhension des différences entre les sexes dans les comorbidités des patients atteints d’hypertension artérielle pourrait donner des traitements qui sont mieux adaptés au patient.
L’objectif de l’étude était d’étudier les différences de sexe dans les comorbidités des patients hypertendus hospitalisés.

Méthodes: L’étude a inclus 200 patients atteints d’hypertension artérielle consécutivement hospitalisés dans la clinique de médecine interne de l’Hôpital Clinique d’Urgence de Bucarest, en 2015. Nous avons analysé les données de la base de données d’enregistrement de l’hôpital, en utilisant le logiciel Analyse-IT.

Résultats: La répartition par sexe: 122 hommes (61,60%) et 78 femmes (38,40%). Les femmes étaient plus jeunes que les hommes (âge moyen 62,2+-11,2 années contre 68,4+-12,3 années). La distribution comparative des comorbidités chez les femmes et les hommes: dyslipidémie (62,5% vs 55%), hypertrophie ventriculaire gauche (54,4% vs 50,5%), le diabète (37,5% vs 21%), l’insuffisance cardiaque (34,4% vs 42,6%), l’obésité (34,4% vs 25%), les maladies coronariennes (32,8% vs 27,4%), la maladie rénale chronique (31,8% vs 26,1%), le syndrome d’apnée du sommeil (14% vs 1%), hyperuricémie (2,3% vs 1%). On n’a pas trouvé de différence significative de la sévérité de l’hypertension entre les hommes et les femmes (p = 0,49), ni dans le grade de l’obésité, l’hypertrophie ventriculaire gauche, la fréquence de l’insuffisance cardiaque, la maladie rénale chronique ou la maladie coronarienne. Au lieu de cela, nous avons constaté une fréquence significativement plus élevée du diabète chez les femmes (p = 0,03). En outre, la fréquence de l’apnée du sommeil a été plus élevée chez les femmes (p=0,003). La fraction moyenne d’éjection ventriculaire gauche était similaire chez les femmes et les hommes (57,5% vs 56%).

Conclusions: Les femmes hypertensives dans notre étude étaient plus jeunes que les hommes. La sévérité de l’hypertension était similaire dans les deux sexes. Les femmes avaient une fréquence plus élevée du diabète et de l’apnée du sommeil.

Full text sources
Share.

Leave A Reply