ISSN ONLINE: 2558-815X
ISSN PRINT: 1584-9244
ISSN-L: 1584-9244

Adult male with bicytopenia: Is this the first manifestation of a prolactinoma?

331 views

Introduction: La tumeur hypophysaire liée à l’insuffisance peut revêtir des scénarios divers et certains patients adultes devront premièrement visiter differents spécialistes jusqu’à ce que l’hypopituitarisme soit dûment reconnu et finalement traité.

Présentation de cas: Nous présentons le cas d’un homme nonfumeur, de race caucasienne, sans aucune maladie chronique connue, qui, initialment, a été envoyé a une consultation hématologique, après une presentation à un centre de soins primaires. Il avait la peau pâle, une asthénie prononcée en association avec une perte de poids de 15 kilos au cours des deux derniers mois. Les niveaux de fer de 26 μg dL (les valeurs normales se situent entre 60 et 180 μg dL) ont été trouvés compatibles avec l’anémie hypochrome microcytaire. Une forme légère de gastrite antrale et quelques hémorroïdes internes ont été dépistés à l’endoscopie supérieure, la coloscopie expliquant partiellement le syndrome anémique, mais pas nécessairement la perte sévère de poids. Les marqueurs tumoraux de dépistage excluent une tumeur maligne. Un contrôle médical du système endocrinien a été jugé utile. Les analyses de laboratoire ont montré des niveaux accrus de prolactine (20 fois au-dessus de la limite supérieure normale) et panhypopituitarisme. L’imagerie par résonance magnétique a révélé une tumeur pituitaire avec un diamètre maximal de 2 cm en contact avec le chiasma optique, mais sans anomalies du champ visuel. Le traitement médical de suppression pour la prolactine avec des agonistes de la dopamine a été lancé (2 mg de cabergoline deux fois par semaine), en addition aux substitutions de l’hypophyse pour les axes de la thyroïde, glucocorticoïdes et des gonades. Les suppléments de fer et les médicaments de protection gastrique (20 mg de pantoprazole par jour) ont été continués. Les contrôles endocrinien, hématologique et imagistique sont recommandés avec une dose ajustée en fonction de l’évolution ultérieure.

Conclusion: L’anémie chez les hommes ayant un hypopituitarisme lié à un macroprolactinoma représente un iceberg dont une partie est accrochée en dehors de l’eau. La reconnaissance de la condition hypophysaire peut être retardée étant donné que le paquet clinique peu commun et parfois les anomalies hématologiques, l’anémie en spécial, peuvent contribuer à un diagnostic erroné.

Full text sources
Share.

Leave A Reply